Cote D’Ivoire

By , June 17, 2009 9:50 pm

Country profile Cote d’Ivoire

Source: FAO Country Profiles and CIA The World Fact Book, 2006

Cote d’Ivoire
Capital Yamoussoukro
Land area 322,460sq km
Population 17,654,843
Population growth rate 2.03% (2006 est.)
Forested area
Land use Arable land: 10.23%
Permanent crops: 11.16%
Other: 78.61% (2005)
Natural resources Petroleum, natural gas, diamonds, manganese, iron ore, cobalt, bauxite, copper, gold, nickel, tantalum, silica sand, clay, cocoa beans, coffee, palm oil, hydropower

Close ties to France since independence in 1960, the development of cocoa production for export, and foreign investment made Cote d’Ivoire one of the most prosperous of the tropical African states, but did not protect it from political turmoil. In December 1999, a military coup – the first ever in Cote d’Ivoire’s history – overthrew the government. Junta leader Robert GUEI blatantly rigged elections held in late 2000 and declared himself the winner. Popular protest forced him to step aside and brought runner-up Laurent GBAGBO into power. Ivorian dissidents and disaffected members of the military launched a failed coup attempt in September 2002. Rebel forces claimed the northern half of the country, and in January 2003 were granted ministerial positions in a unity government under the auspices of the Linas-Marcoussis Peace Accord. President GBAGBO and rebel forces resumed implementation of the peace accord in December 2003 after a three-month stalemate, but issues that sparked the civil war, such as land reform and grounds for citizenship, remain unresolved. The central government has yet to exert control over the northern regions and tensions remain high between GBAGBO and opposition leaders. Several thousand French and West African troops remain in Cote d’Ivoire to maintain peace and facilitate the disarmament, demobilization, and rehabilitation process.

Biogeography The Republic of Côte d’Ivoire occupies an area of 322 463 km2 between longitudes 3° and 9° W and latitudes 5° and 11° N. It is bordered by Liberia and Guinea on the west, Mali and Burkina Faso on the north and Ghana on the east, and has a southern seaboard of 550 km.

The land rises gradually from south to north, where it reaches about 400 m above sea level. Inland from the coast, a zone of dense tropical forests extends about 265 km inland in the east and west and about 100 km in the centre. Beyond this, in the north and centre, lies an extensive savannah. The western part of the country, part of the Guinea highlands, is undulating, with mountain chains in the Odienné and Man regions. Several summits rise to more than 1500 m. The principal rivers are the Sassandra, Bandama, and Comoé.

Environmental current issues

  • Deforestation
  • Water pollution from sewage and industrial and agricultural effluents

Endangered wild life species in Mali:
Diana monkey, chimpanzee, red colobus, chimpanzee, green turtle, Liberian Mongoose, pygmy hippopotamus, African wild dog.
leatherback and hawksbill turtles and the goliath grouper.

Profil du pays : La Côte d’Ivoire

Source : Les profils du pays du PAM et CIA. Le livre des Reacutealit Mondiales, 2006

Cote d’Ivoire
Capitale Yamoussoukro
Superficie 322,460 km²
Population 17,654,843
Taux de croissance de la population 2.03% (2006 est.)
Zone Forestière
Emploi des terres Terre Arable: 10.23%
Plantes vivaces: 11.16%
Autre: 78.61% (2005)
Ressources Naturelles Pétrole, gas naturel, diamants, manganèsefer, cobalt, bauxite, cuivre, or, nickel, tantalum, sable de silice, argile, cacao, café, huile de palme, Electricité

Dépuis son indépendence en 1960, la Côte d’Ivoire entretien des liens étroits avec la France, le développement de la production du cacao pour l’exportation, et les investissements étrangères ont fait de la Côte d’Ivoire l’un des états les plus prospères de l’Afrique tropicale, mais elle n’a pas su protéger cette prospérité contre les troubles politiques. En décembre 1999, il y avait eu un coup militaire qui renversa le gouvernement – le prémier de son genre dans l’histoire du pays – En 2000 les élections furent truqué par le leader de la junte militaire Robert GUEI qui par la suite, se déclara vaiqueur. Des protestations populaires l’obligèrent de s’écarter et de laisser le second vainqueur du scrutin, Laurent GBAGBO prendre le pouvoir. En septembre 2002, des dissidents Ivoiriens et des mécontents de l’armée tantèrent en vain de renverser le gouvernement. Au mois de septembre 2002, les forces rebelles occupèrent le nord du pays, et en janvier 2003, sous les auspices des accords de paix Linas-marcoussis, l’on concéda des postes ministériels aux rebèles dans un gouvernement d’union nationale. Le président GBAGBO et les forces rebèlles reprirent l’application de l’accord de paix en decembre 2003 après trois mois d’impasse, mais les questions à cause desquels la guerre civile éclata, telles que la reforme agraire et les critères pour être citoyen du pays restent irrésolus. Le gouvernement central n’a toujours pas le contrôle des régions du nord du pays et le courant ne passe toujours pas entre GBAGBO et les leaders de l’opposition. Plusieurs milliers de troupes françaises et des pays de l’Afrique de l’ouest restent toujours stationnées en Côte d’Ivoire pour le maintien de la paix et pour faciliter le processus de désarmement, démobilisation, et de la réhabilitation.

Biogéographie
La Republique de Côte dIvoire a une superficie de 322,463 km² et se situe entre les longitudes 3º et 9º N. Elle partage ses frontières avec le Liberia et la Guinée à l’ouest, le Mali et le Burkina Faso au nord et le Ghana à l’est, et elle a une côte maritime longue de 550 km

La terre s’élève progressivement du sud au nord, où elle attein environ 400 m au dessus du niveau de la mer. A l’intérieur dépuis la mer, se trouve une zone forestière tropicale dense qui s’étend sur environ 265 km à l’intérieur à l’est et l’ouest et environ 100 km au centre. Au delà de là, au nord et au centre, se trouve une vaste savanne. La partie ouest du pays est vallonée, faisant partie des hautes montagnes de la Guinée, avec des chaînes de montagnes dans les régions de Odiénné et de Man. Plusieurs sommets s’élèvent à plus de 1500 m. Les fleuves principaux sont : le Sassandra, Bandama, et le Comoé.

Les questions actuelles de l’environnement

• Déforestation
• Pollution de l’eau par les égouts et les effluents industriels et agricoles

Les espèces de la faune en danger en Côte d’Ivoire : Le singe Diana, le Chimpanzé, la tortue verte, la mangouste, l’ippopotame pigmé, le chien sauvage de l’Afrique, la tortue de mer et le mérou géant.

Comments are closed

Panorama Theme by Themocracy