Senegal

By , June 17, 2009 11:08 pm

Country profile Senegal

Source: FAO Country Profiles and CIA The World Fact Book, 2006

Senegal
Capital Dakar
Land area 196,190 sq km
Population 11,987,121 (July 2006 est.)
Population growth rate 2.34% (2006 est.)
Forested area
Land use Arable land: 12.51%
Permanent crops: 0.24%
Other: 87.25% (2005)
Natural resources Fish, phosphates, iron ore

Independent from France in 1960, Senegal was ruled by the Socialist Party for forty years until current President Abdoulaye WADE was elected in 2000. Senegal joined with The Gambia to form the nominal confederation of Senegambia in 1982, but the envisaged integration of the two countries was never carried out, and the union was dissolved in 1989. A southern separatist group sporadically has clashed with government forces since 1982, but Senegal remains one of the most stable democracies in Africa. Senegal has a long history of participating in international peacekeeping.

Biogeography
The Republic of Senegal lies at the westernmost point of Africa. It is bounded on the north by Mauritania, on the east by Mali, on the south by Guinea and Guinea-Bissau, and on the west by the Atlantic Ocean. The Gambia cuts across the southern half of the country from west to east as a long corridor, 40 km wide and 370 km long, isolating the Casamance region in the south from the rest of Senegal. The Senegal River forms the border with Mauritania, and also (together with its tributary, the Falémé) with Mali, while the border with Guinea runs along the western spurs of the Fouta Djallon mountain massif. Senegal has an Atlantic seaboard of 600 km.

The country in general has landscapes of low plains, nowhere higher than 200 m, covered in recent sediment, mostly reddish “dior” sand. The altitude rises somewhat in the south-east, but not above 500 m. In the upper Falémé region in the southern part of the eastern zone the Bambouk plateau marks the end of the Guinean Fouta Djallon massif. The Senegambian basin is drained by three rivers with very gentle gradients, the Senegal, Gambia and Casamance, which flow through wide, flat valleys and are tidal a considerable way upriver.

Located between latitudes 12° 18´and 16° 41´ N, the whole of Senegal falls within the tropical Sudanian zone. Only the southern part, which is wetter, has any Guinean features. The Senegal­Mauritania border region and the Ferlo “desert” are Sahelian in character, with low, irregular rainfall. Throughout the country there is a wet summer season (July to October) and a dry season (October to June). Rainfall decreases from south to north (1 800 mm in Basse Casamance to 500 mm in the lower part of the Senegal valley).

Environmental current issues

  • Deforestation
  • Wildlife populations threatened by poaching
  • Overgrazing
  • Soil erosion
  • Desertification
  • Overfishing

Endangered species in Senegal:
Green turtle, king colobus monkey,African sand fox, African wilddog, chimpanzee, red colobus, leatherback and hawksbill turtles and the goliath grouper

Le profil du pays : le Sénégal

Source :Les profils du pays du PAM et CIA. Le livre des Réalités Mondiales, 2006

Sénégal
Capitale Dakar
Superficie 196,190 km²
Population 11, 987,121 (est. Juillet 2006)
Taux de croissance de la polpulation 2.34% (est. 2006
Zone forestière
Emploi des terres Terre Arable: 12.51%
Plantes vivaces: 0.24%
Autre: 87.25% (2005)
Ressources naturelles Poisson, phosphates, fer

Dévenu indépendant de la France en 1960, le Sénégal fut dirrigé par un parti socialiste pendant quarante années durant jusqu’à l’élection de Abdoulaye WADE, le Président actuel en l’an 2000. Le Sénégal s’est joint à la Gambie pour former une conféderation nominative en 1982, mais l’intégration envisagée des deux pays ne se réalisa jamais, et l’union fut dissoute en 1989. Un groupe separatistes du sud déclencha une lutte armée contre les forces gouvernementales dépuis 1982, mais le Sénégal reste toujours l’un des démocraties les plus stables de l’Afrique. Le Sénégal a une longue histoire de participation aux missions de maintien de la paix.

Biogegraphi
La Republique du Sénégal est situé dans la partie la plus occidentale de l’Afrique. Il partage ses frontières au nord avec la Mauritanie, à l’est avec le Mali, au sud avec la Guinée et la Guiné Bissao, et à l’ouest avec l’Océan Atlantique. La Gambie coupe à travers la moitié sud du pays de l’ouest à l’est en un long couloir, large de 40 km et long de 370 km, isolant la région de Casamance dans le sud du reste du Sénégal. Le fleuve Sénégal forme la frontière avec la Mauritanie, et aussi (ensemble avec ses afluents, le Falémé) avec le Mali, tandisque les contreforts du massif du Fouta Djallon se dressent le long de la frontière avec la Guinée. Le Sénégal a une côte de 600 km de long

Le pays en général a un paysage constitué de plaines basses, aucune desquelles n’atteind 200 m, couvertes de sédiments récents, la plupart du sable de couleur ‘’dior’’ rougeâtre. L’altitude monte en quelque sorte dans le sud est, mais pas au dessus de 500 m. dans la région du haut Falémé dans la partie sud de la zone est le plateau du bambouk marquant la fin du massif du Fouta Djallon Guinéen. Le bassin de la Sénégambie est arrosé par trois fleuves avec de petites inclinaisons, le Sénégal, la Gambie et la Casamance, qui coulent à travers des vallées larges, plates et sont d’une manière considérable marémotrices à leur cour supérieur.

Localisé enytre les latitudes 12º 18’ et 16º 41’ N, l’ensemble du Sénégal tombe dans la zone tropicale soudanaise. Seulement la partie sud, qui est plus humide, a des traits Guinéens. La région frontalière Sénégalo-Mauritanienne et le ‘’désert‘’ Ferlo sont de charactère Sahelien, avec une pluviométrie faible, irrégulière. Dans tout le pays il y a une saison humide d’été (juillet à octobre) et une saison sèche (octobre à juin). La pluviométrie baisse du sud au nord

(1,800 mm en basse Casamance à 500 mm dans la partie inférieur de la vallée du Sénégal.

Les questions environnementales actuelles

• Déforestation
• Ménace de la population de la faune par des braconniers
• Surpâturage
• L’érosion du sol
• Désertification
• Pêche excessive

Les espèces de la faune en danger au Sénégal : La tortue verte, le roi colomb, singe, le renard Africain du sable, chien sauvage, chimpanzé, colomb rouge, tortues de mer et le mérou géant.

Comments are closed

Panorama Theme by Themocracy